Qui est le supérieur de Macron ? 

« Qui est le supérieur de Macron ? »

Le président Emmanuel Macron (notez que je ne le cite pas comme « le fou », « le psychopathe », « l’usurpateur » ou autres noms d’oiseaux… ! J’essaie de prendre sur moi, de lâcher prise et de devenir quelqu’un de bien élevé, mais ce n’est pas facile, parfois !)

Donc, je me demande qui peut bien être le supérieur, le chef, le superviseur de notre cher (très cher) président.

Comme ça, à brûle-pourpoint (j’adore ces expressions désuètes !), je sais ce que certains vont me répondre, son chef c’est Brigitte, ce sont les mondialistes, l’UE, Rothschild, etc.

Dans la société humaine, en général, tout le monde à un chef, un superviseur qui contrôle ce que fait son subordonné et qui lui met des limites et des entraves afin qu’il ne dépasse pas le cadre de ses prérogatives.
Et à quelque niveau d’une pyramide ou d’une hiérarchie que nous soyons, nous avons toujours un chef qui nous casse les noix.

L’armée est un bel exemple de hiérarchie, de la base au sommet, du simple soldat de deuxième classe jusqu’au général chef d’état-major des armées (5 étoiles) qui a lui-même des chefs, le ministre des armées et le président de la République.
Mais la hiérarchie militaire va encore plus haut avec (anciennement) 6 étoiles pour le gouverneur de la place de Paris (aujourd’hui retombé à 4 étoiles) et enfin le Maréchal de France, 7 étoiles.

Dans toutes les structures humaines, militaire, civile, religieuse ou autre, il y a toujours une hiérarchie avec des chefs au sommet, puis des cadres, et des travailleurs de base.

Tout le monde a un chef. Et celui qui est tout en haut ne doit rendre compte qu’à Dieu !
Mais en réalité, il doit parfois aussi rendre des comptes à tous ceux qui sont en dessous de lui dans la hiérarchie !

En France, aujourd’hui, il semble que depuis quelques années nos présidents aient peu à peu fait évoluer (bidouillé !) la fonction présidentielle pour ne plus avoir de comptes à rendre à personne. Enfin, c’est ce qu’ils croient…
Avec Macron, nous avons atteint des sommets.
Macron ne rend jamais de comptes à personne en vertu d’un grand principe qu’il a imposé à tous et selon lequel il sait tout, il voit tout, il connaît tout (mieux que les plus grands experts mondiaux), il a tout fait et il possède le don divin de la Science Infuse. C’est beau !

Il estime donc n’avoir de comptes à rendre à personne et surtout pas à ce peuple qui l’a porté au pouvoir et qu’il méprise, des gens qui ne sont rien, des alcooliques, des incultes, etc.
De toute façon, il ne peut pas se tromper.
C’est pourquoi il gouverne surtout par décrets et par ordonnances dont certains ne sont même pas inséré dans les lois, tant il croit que le seul fait de les annoncer à la télévision est suffisant, puisqu’il ne peut pas se tromper et que personne ne pourra donc les contester…

Macron est le plus grand chef de la planète, puisqu’il critique même les autres chefs d’états du monde et leur donne des conseils, des menaces et des ordres.
Ce qui les fait doucement rire, car il leur rappelle les clowns des cirques de leur enfance…

Macron est vraiment persuadé qu’il est vraiment ce qu’il veut faire croire qu’il est. C’est un déni qui confine au délire paranoïaque…
Le comédien est devenu peu à peu le vrai personnage du rôle de la pièce dans laquelle il se met en scène.
Car sa vie n’est qu’une pièce de théâtre.
Lorsqu’il parle à la télévision, il ne parle pas aux français (ces méprisables vermisseaux), mais à lui-même, car il est le seul qui soit intéressé par ce qu’il dit qui est quasiment d’inspiration divine, et à le comprendre.

De par ce fait, Macron n’a pas et ne connaît pas d’hiérarque qui soit au-dessus de lui et qui puisse lui donner des ordres, le contrôler, le modérer, le conseiller, lui poser des limites, le sanctionner ou le punir.

Mais je crois qu’il existe une force ou une autorité supérieure et au-dessus de tout, même de Brigitte, des mondialistes, de Rothschild ou de l’UE qui commande à cet homme, qui l’écrase et à laquelle il est totalement soumis, c’est sa haine du monde, de la France, des Français et de toute l’humanité. Une haine dévorante psychopathologique qui l’habite depuis sa naissance et qui le ronge de l’intérieur.
Il n’y a guère d’autre façon d’expliquer sa vie, cette manière qu’il a de toujours insulter, salir et avilir la France chaque fois qu’il se rend à l’étranger, et même en France, et toutes ces actions (notamment mises en exergue par la crise sanitaire) qui visent à tuer encore et encore des français et à détruire notre pays.

Il est dans la position d’un homme qui a des pouvoirs absolus et sans limite et qui est tout naturellement porté à en abuser, comme n’importe quel humain, à imposer sa pensée et à interdire toute forme d’expression qui soit en contradiction avec sa pensée.
Cela s’appelle la dictature !
Et cette dictature, le peuple français n’en veut pas.

Il n’y a donc en France aucune autorité supérieure au chef de l’état qui soit à même, de par la loi, de limiter, d’entraver ou de stopper ses actions lorsqu’elles s’avèrent contraires aux intérêts du pays et de son peuple.
Ce n’est pas normal.
La normalité est une chose qui existe et qui doit être reconnue.
Or, cet homme n’est pas normal puisque ses actions ne le sont pas et sont identifiées et reconnues comme celles d’un dément par la majorité du peuple.

Et c’est précisément ce peuple qui est aussi en cause.
En principe, selon notre loi et notre constitution démocratique, c’est le peuple qui porte au pouvoir son chef d’état pour le représenter et le gouverner dans l’intérêt du peuple.
Le peuple est souverain et c’est pour cela qu’il choisit par le suffrage celui qui devra gouverner le pays et gérer les affaires du pays.
Cette élection est un acte de confiance et le peuple est en droit d’en attendre que celui qu’il a porté au pouvoir soit obligé de respecter la volonté du peuple souverain.

La démocratie, rappelons-le, et selon Abraham Lincoln, « c’est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple. » Le chef d’état n’est donc que le dépositaire, le coordinateur et l’exécutant de la volonté du peuple et rien d’autre.

Avec Macron nous en sommes très loin.
Avec Macron la démocratie a été abolie.
Avec Macron le peuple n’est plus souverain.
Avec Macron le peuple n’a plus la parole.
Avec Macron le peuple a perdu tous ses droits.
C’est extrêmement grave.

Alors, si le peuple veut que de nouveau la démocratie soit le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple, il doit agir dans ce sens. Et puisque sa volonté est bafouée et n’est pas respectée, au-delà du pouvoir des urnes il lui reste le pouvoir des armes.

Laurent Droit

Auteur de « 2022 : Un Zemmour sinon rien ! »
http://cabalard.free.fr/1zemmour.html

2 Commentaires

  1. Nice post i like it 100 %. I learn something new and challenging on sites I stumbleupon on a daily basis. Its always helpful to read through articles from other writers and use something from their web sites.

  2. Good post. I learn something totally new and challenging on blogs I stumbleupon every day. It will always be interesting to read through articles from other writers and use a little something from other sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.