Tous ceux qui auront collaboré avec Macron devront recevoir les mêmes sanctions


« Tous ceux qui auront collaboré avec Macron devront recevoir les mêmes sanctions »

Tous ceux qui auront travaillé avec Macron ou sous ses ordres devront être jugés, condamnés et éventuellement exécutés pour crimes contre l’humanité.

L’excuse selon laquelle ils auront travaillé « sous les ordres de Macron » et n’auront pas eu le choix ne sera pas recevable.
Pas plus que les nazis qui ont obéi à Hitler.
Il y a un niveau de carrière professionnelle ou politique où l’on est justement choisi et nommé à des postes clefs de commandement pour sa clarté de vue et ses qualités d’exécutant parfaitement conscient et connaisseur de ses actes et de ses décisions et des conséquences de ses actions sur les autres et sur son pays.

Ces hommes et ces femmes qui parviennent un jour à ces niveaux de pouvoir savent très bien ce qu’ils font et ont tout fait toute leur vie fait pour y arriver et pour obtenir la rémunération scandaleuse et la retraite qu’ils recevront.

Aucun idéal ne les anime, mais le seul accès à l’argent facile de l’état qui n’a qu’à se servir dans les poches des contribuables.

Chacun de ces hommes et de ces femmes connaissaient bien avant de le rencontrer le personnage de Macron. Ils connaissaient son programme, ses commanditaires mondialistes, la mission donnée par eux à Macron et les moyens qu’il devrait utiliser pour la mener à bien.

Tous savaient, aucun n’est innocent.
Depuis la plus stupide Sibeth N’Diaye (de nationalité sénégalaise et nationalisée française en 2016 par opportunisme, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, porte-parole du gouvernement, de mars 2019 à juillet 2020) jusqu’aux différents premiers ministres, tous savaient ce qu’ils faisaient.
A noter que la Constitution devrait prévoir que pour accéder à des fonctions élevées dans l’administration et dans l’état, la double nationalité devrait être interdite pour des raisons évidentes…

Tous ont été les courroies de transmission de l’état pour diffuser à leurs services les ordres donnés par le président. Tous savaient que ces ordres étaient destinés à ruiner la France et à écraser puis éliminer son peuple.

Voici la liste approximative des membres des différents gouvernements du mandat de Macron.
Tous devront être jugés et condamnés (ou non) selon leurs implications et leurs responsabilités dans la ruine finale de la France.

1er gouvernement Edouard Philippe

Ministres, ministres délégués et secrétaires d’état :

Gérard Collomb (inefficace), Nicolas Hulot (touriste), François Bayrou (absent), Sylvie Goulard, Jean-Yves le Drian, Richard Ferrand, Agnès Buzyn (criminelle de sang pour la santé), Françoise Nyssen, Bruno Le Maire, Muriel Pénicaud, Jean-Michel Blanquer (incapable), Jacques Mézard, Gérald Darmanin (incapable), Frédérique Vidal, Annick Girardin, Laura Flessel-Colovic, Élisabeth Borne, Marielle de Sarnez, Christophe Castaner (incapable et primitif), Marlène Schiappa (incapable et clownesque), Sophie Cluzel, Mounir Mahjoubi.

2ème Gouvernement Edouard Philippe

Ministres, ministres délégués et secrétaires d’état :

Gérard Collomb, Nicolas Hulot, Nicole Belloubet (dangereuse), Jean-Yves Le Drian, Florence Parly, Jacques Mézard, Agnès Buzyn, Bruno Le Maire, Françoise Nyssen, Muriel Pénicaud, Jean-Michel Blanquer, Stéphane Travert, Gérald Darmanin, Frédérique Vidal, Annick Girardin, Laura Flessel, Jacqueline Gourault, Élisabeth Borne, Nathalie Loiseau, Christophe Castaner, Marlène Schiappa, Sophie Cluzel, Mounir Mahjoubi, Sébastien Lecornu, Brune Poirson, Jean-Baptiste Lemoyne, Geneviève Darrieussecq, Julien Denormandie, Benjamin Griveaux.

Gouvernement Jean Castex

Ministres, ministres délégués et secrétaires d’état :

Jean-Yves Le Drian, Barbara Pompili (touriste), Jean-Michel Blanquer, Bruno Le Maire, Florence Parly, Gérald Darmanin, Elisabeth Borne, Sébastien Lecornu, Jacqueline Gourault, Eric Dupond-Moretti (ennemi de la France), Roselyne Bachelot (dangereuse), Olivier Véran (dangereux), Annick Girardin, Frédérique Vidal, Julien Denormandie, Amélie de Montchalin, Marc Fesneau, Elisabeth Moreno, Franck Riester, Emmanuelle Wargon, Jean-Baptiste Djebbari, Roxana Maracineanu, Olivier Dussopt, Agnès Pannier-Runacher, Alain Griset, Geneviève Darrieussecq, Marlène Schiappa, Brigitte Klinkert, Nadia Hai, Brigitte Bourguignon, Gabriel Attal (maternelle), Sophie Cluzel, Jean-Baptiste Lemoyne, Clément Beaune, Bérangère Abba, Nathalie Elimas, Sarah El Haïry, Cédric O, Olivia Grégoire, Laurent Pietraszewski, Joël Giraud, Adrien Taquet.


A noter que plus on avance dans le temps et plus ils sont nombreux à se partager un énorme gâteau qui vient de nos impôts, tout en produisant toujours moins de services, de présence et de justification à être dans un gouvernement. Des touristes, en somme.
Il en va d’ailleurs de même pour nos députés, nos sénateurs et tous les Alzheimerisés qui somnolent à la Cour des Comptes, au Conseil d’Etat et au Conseil Constitutionnel.

Être stupide, incompétent ou un primate n’est pas un crime. Mais c’est une nocivité.
Par contre, recevoir et transmettre des ordres qui ont pour conséquence la ruine et la destruction de la France et provoquant des milliers ou des centaines de milliers de morts relève de la participation collective à des crimes de sang contre l’humanité et en l’occurrence pour cette partie de l’humanité que représente le peuple français.

On peut dénombrer les dispositions aux conséquences criminelles suivantes :

Organiser et augmenter massivement l’immigration en France de populations primitives, sauvages et barbares arabo-africaines musulmanes en utilisant une disposition légale félonne d’aggravation des faits, tel que le Pacte de Marrakech, relève du crime de déplacement de populations dans des conditions inhumaines mettant en danger de mort ces populations, toutes choses qui sont interdites par les conventions internationales.

Utiliser des populations volontairement déplacées et immigrées sur notre territoire, alors que tout le monde sait que ces populations ne pourront jamais s’insérer, se loger ni travailler, dans le seul but de leur permettre d’agresser, voler, violer, assassiner des dizaines de milliers de français et de commettre des actes de terrorisme est également un crime contre la France, contre le peuple français et contre l’humanité.

Organiser et favoriser sciemment et volontairement l’implantation dans notre pays de foyers de violence (cités, quartiers, banlieues) de millions de musulmans tous potentiellement terroristes est un crime contre la France et contre l’humanité.

Interdire la critique ou le jugement des comportements de ces hordes de criminels afin de les faire passer pour des anges et criminaliser les français de souche de race blanche, de religion chrétienne ou juive et de culture occidentale est une autre façon de donner des droits et des pouvoirs à ces populations immigrées criminelles et terroristes et d’affaiblir les populations françaises de souche.

Utiliser le bras armé de la justice pour toujours harceler et condamner les français de souche innocents et ne jamais faire condamner des voleurs, violeurs, égorgeurs et terroristes musulmans est encore une façon de nuire à la France et aux français et de rendre leur vie impossible et intenable.
Une justice à deux ou trois vitesses est une chose inadmissible dans un pays supposé être un état de droit où la loi est également supposée être la même pour tout le monde, ce qui est loin d’être le cas.
La magistrature française se comporte aujourd’hui en France de la même manière que les racailles des banlieues.
La justice a perdu tout dignité, toute crédibilité et on ne peut plus lui faire confiance. Qu’elle prétende obéir aux ordres du chef de l’état est une absurdité puisque la justice doit clairement être séparée du pouvoir exécutif. En ignorant cette prescription constitutionnelle majeure, notre magistrature s’est enfermée elle-même dans la félonie et la forfaiture et elle ne mérite plus aucun respect de la part du peuple.
D’ailleurs, au moment de la grande purge, de nombreux magistrats devront être arrêtés et jugés par la cour de justice antiterroriste de libération de la France.

Estimer que l’alcool au volant en cas d’accident est une circonstance aggravante qui augmente la peine du délinquant routier, mais estimer que la prise préalable de substances hallucinogènes par un délinquant musulman qui a poignardé et jeté par la fenêtre le corps d’un français de souche est une circonstance atténuante qui annule le crime est une façon étrange de rendre la loi qui se rapproche plus de la volonté d’ignorer et d’encourager le meurtre et donc d’un crime d’état.

La magistrature brandit à tours de bras le principe d’irresponsabilité des musulmans face à leurs crimes. S’ils sont responsables, en tant que terroristes, ce doit être la prison à vie. S’ils sont irresponsables, ce sont quand même des fous dangereux et terroristes et ce doit être l’hôpital psychiatrique à vie, sans libération possible.
C’est étrange que l’irresponsabilité ne soit jamais prise en compte pour des français de souche, blancs, chrétiens…
Mais toujours pour des monstres sauvages et barbares musulmans…
Si la magistrature estime que les musulmans sont toujours irresponsables, déséquilibrés, psychopathiques, alors la magistrature rejoint l’avis de Wafa Sultan dans son livre « L’islam : fabrique de déséquilibrés »

Dans ce cas, l’état devrait prendre en compte les attendus et les conclusions de la magistrature et légiférer pour que l’islam qui rend fou n’ait plus le droit de citer ni d’exister dans notre glorieuse « France des Lumières ! »

Vider les prisons sous des prétextes fallacieux, genre Coronavirus (la prison est un des rares lieux où on soit précisément à l’abri des épidémies si l’administration pénitentiaire prend les mesures adaptées) et remettre en liberté des milliers de violeurs, assassins et terroristes musulmans est un crime contre la France et sa population et donc un crime volontaire contre l’humanité.

Harceler les forces de l’ordre (police, CRS, gardes mobiles, Gendarmerie, plus les pompiers) pour les inciter à ne pas « faire de vagues » (nouvelle devise de la France) et leur interdire sous peine de sanctions pénales très graves (révoquer et prison), de se servir de leurs armes de service lorsqu’elles sont en mission d’assurer l’ordre public et de les laisser se faire tirer dessus à coups de mortiers de feux d’artifice, de se laisser caillasser ou de se laisser incendier dans leurs voitures de service, est non seulement une absurdité qui donne toute liberté aux racailles et vermines musulmanes des banlieues de faire ce qu’elles veulent, mais c’est aussi une atteinte majeure à la constitution française concernant la mission de l’état d’assurer la sécurité des biens et des personnes.
C’est aussi un crime d’état contre la vie de ces personnels et donc un crime contre l’humanité.
https://www.egaliteetreconciliation.fr/Monde-d-apres-entre-Elus-et-damnes-la-selection-a-deja-commence-63661.html

Ne pas contrôler volontairement, sans arrêt, les populations immigrées sauvages et barbares qui circulent en liberté dans nos rues, avec fouille complète et arrestation immédiate en cas de port d’arme blanche ou autre, est un comportement criminel d’état.
Immigrés ou arabo-africains musulmans clandestins ou sans papiers ne sont pas des populations françaises de souche, mais des envahisseurs et des soldats venus pour nous faire la guerre.
Tous ceux qui portent une arme blanche, ou autre, doivent tous être arrêtés, emprisonnés et expulsés immédiatement vers un pays d’Afrique.
En France on ne doit pas porter d’armes.
S’ils refusent de donner leur pays d’origine, c’est simple, il suffira de créer dans le Sahara une sorte de Guantanamo à la française. Un lieu d’incarcération très dur qui leur donnera l’occasion de réfléchir.
Quant à ceux qui ont des papiers, ils ne sont pas français malgré ces papiers. On est français quand on aime la France et quand on est parfaitement intégré.
Ces gens-là ne portent pas des armes pour se protéger, mais pour tuer des français.
Les laisser circuler librement est une grave carence sécuritaire de l’état assimilable à un crime contre l’humanité par encouragement de violences et de terrorisme contre les français.

Préparer en secret (Institut Pasteur = Etat), à l’étranger, depuis des décennies un virus mortel pour le déverser sur toute la planète est un crime contre l’humanité. Interdire et supprimer tout traitement curatif efficace, interdire la fabrication ou l’achat de machines de réanimation, harceler et persécuter les médecins et chirurgiens qui obtiennent de merveilleux résultats de guérisons, tout cela relève également du crime contre l’humanité. Fabriquer en six mois de prétendus vaccins en dehors de tout protocole traditionnel de principe de précaution tous d’une haute nocivité et dont les effets secondaires sont en partie mortels (ce qui s’amplifiera et se révèlera au grand jour d’ici un an ou deux) et contraindre toute la population à se les faire injecter sans jamais parler des risques immenses que cela comporte, c’est aussi un ensemble de chefs d’accusation qui relèvent du crime contre l’humanité.
« VACCINS : ET LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION ??? »
https://www.minurne.org/billets/26574

https://www.lesalonbeige.fr/xavier-bazin-on-sait-a-present-que-lhydroxychloroquine-etait-bel-et-bien-efficace-cest-ce-que-montre-lecrasante-majorite-des-centaines-detudes-scientifiques-p/?utm_source=lesalonbeige.fr&utm_medium=newsletter&utm_campaign=nlq

Mais je vais arrêter là cette liste de faits avérés et morbides…

La dernière action terroriste musulmane :
« La policière Stéphanie égorgée par un musulman : l’islam en action »
https://pierrecassen.com/2021/04/24/la-policiere-stephanie-egorgee-par-un-musulman-lislam-en-action/

Aux vues et analyses de la situation désastreuse actuelle du pays, je pense que la France a peu de chances de s’en sortir par les voies politiques, la politique étant aujourd’hui totalement corrompue et incapable de prendre la moindre décision correcte.

Il est plus que probable que Macron fera tout et parviendra par la triche, le mensonge et la malversation, à son habitude, à être réélu avec des suffrages dérisoires après avoir éliminé Marine Le Pen qui n’a aucun projet politique.
A moins qu’un miracle fasse apparaître un homme de poigne, de force de caractère et de charisme, un vrai patriote qui sera capable de faire changer les choses en profondeur, une sorte de Poutine français. Un militaire de préférence…
Un autre miracle serait que les français deviennent lucides, intelligents et fassent le bon choix, miracle encore plus improbable que le précédent…

Sinon, nous le savons tous, dans peu de temps les racailles arabo-africaines musulmanes des banlieues remplaceront les mortiers de feux d’artifices par les centaines de milliers de Kalachnikovs et autres armes lourdes (genre lance-roquettes) stockées derrière de faux murs dans les caves de leurs cités interdites aux français, aux blancs, au flics, aux pompiers et à tout ce qui représente l’état, de près ou de loin.

Dans ce cas, les forces de l’ordre n’auront plus le choix de la réplique armée et ce sera le début des hostilités d’une guerre civile dont personne ne sera capable de dire où elle nous conduira.

Probablement à un bain de sang national, peut-être à la partition d’un territoire musulman, peut-être à un soulèvement tardif des français privés de nourriture qui prendront alors toutes les armes qu’ils possèdent (chasse, tir sportif et collections) et se lanceront dans la bataille.

Les français devront peut-être déjà, dès maintenant, commencer par apprendre en grand nombre la désobéissance civile et ne plus se plier à tous les diktats de Macron.
Les français devront apprendre à se réapproprier leur liberté, les rues de leur pays et à s’y imposer en grand nombre face aux agents de la force publique de Macron qui ne pourront plus faire grand-chose face à cette marée humaine.
Ces forces de l’ordre devront alors montrer leur attachement à leur pays et rejoindre ce peuple qui est le leur, s’ils ne veulent pas, plus tard, être jugés et condamnés par ce même peuple en colère.

Je ne sais pas. Je me borne à imaginer le scénario logique et inéluctable qui sera la conséquence directe du programme de Macron sous les ordres des mondialistes dans le but avoué de détruire la France et de l’effacer de la carte des états du monde.

Laurent Droit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*